Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Salah Hamouri, étudiant franco-palestinien, otage d'Israël : "Pouvons- nous accepter?" ( 31 octobre 2009 )

(message du  >> Comité national de soutien à Salah Hamouri  <<   le 31  Octobre 2009)

Pouvons-nous accepter ?


Depuis maintenant des mois et des mois, en particulier depuis octobre 2008 où nous avons lancé publiquement ce « Comité de soutien », nous sommes mobilisés et nous avons, les uns et les autres, multiplié les initiatives de toutes sortes pour faire connaître, soutenir, aider Salah et pour exiger sa libération qui n'est que justice et droit.

Salah est le seul Français sur cette planète à être en prison depuis plus de 4 ans uniquement pour des raisons politiques. Uniquement en raison du seul fait que son « pays » où il est né, la Palestine, n'existe pas. Parce qu'il est occupé militairement. Cette occupation, bien que formellement condamnée, continue. Et Salah refuse justement cela. Politiquement. Sans armes. Sans rien d'autre qu'avec la force de sa parole. Avec des mots. Son engagement, c'est cela. Et pour cela, rien que pour cela, il a été condamné à 7 ans de prison.


Mais à cette injustice fondamentale liée à l'occupation de son « pays », s'en ajoute une autre, absolument insupportable, qui nous concerne en direct : les autorités françaises acceptent ce fait. Et font silence. Un lourd et épais silence.


Franchement, comment peut-on se regarder dans la glace le matin et se dire en son for intérieur que : « Pour Salah Hamouri je ne ferai rien » ? Comment peut-on refuser l'évidence ? Comment ajouter le mépris à l'injustice ? Froidement. Comment refuser de recevoir ses parents comme pour tous les autres ? Comment est-ce possible ? On doit se dire en haut lieu « on les aura à l'usure ».

« Il » veut clairement nous avoir à l'usure. Faire « mourir » ce dossier à petit feu. Cela fait 4 ans et 7 mois que Salah Hamouri est en prison. On doit se dire en haut-lieu : « encore un peu plus de 2 ans à tenir ». Cela fait plus d'un an qu'ils suivent cette stratégie du silence et du mépris conjugués.


Allons-nous nous laisser avoir par cette volonté de nous faire taire ? Laisser tomber de guerre lasse constatant que nous sommes face à un mur ? Nous faire baisser les bras ? Nous conduire à faire « passer à la trappe » ce cas humain profondément juste ? Nous vous proposons de refuser cette volonté évidente qui s'appelle la résignation.

Le combat pour Salah Hamouri doit prendre un nouvel élan ! Nous comptons sur vous. La liberté compte sur vous…. Et elle a besoin de moyens…




07/11/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 121 autres membres