Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Récit d'un prisonnier palestinien, de la prison de Ramle, Israël.

Déclaration  recueillie par Fathi Jaouadi (kidnappé par la Marine de guerre israélienne  à bord  du bateau de Free Gaza et incarcéré à Ramle)

Prison de Ramle, 3 juillet 2009

 

Je m'appelle M.

J'ai 26 ans.

Je suis un palestinien né à Al Quds et j'ai un certificat de naissance pour le prouver. Ma famille vient d'un village appelé Sour Bahr.

Nous avons deux maisons là-bas qui appartiennent à mon grand-père qui a fui en 1948 pour la Jordanie et a laissé les maisons à ma tante.

Lorsque j'avais 5 ans, je suis allé avec ma famille en Jordanie pour ramener les papiers qui prouvent que nous sommes les propriétaires de ces deux maisons. Nous sommes restés 2 ans en Jordanie et après lorsque nous avons eu tous les papiers, nous sommes rentrés à Sour Bahr.

J'ai vécu toute ma vie dans une de ces maisons et une partie de ma famille vivait dans l'autre. Nous étions toujours entre une maison et l'autre qui n'étaient qu'à quelques minutes, à pied, l'une de l'autre.

Toutefois, quand le Mur a été construit, il a séparé nos deux maisons. Ça prenait quelques minutes pour aller d'une maison à l'autre, maintenant il faut 4 heures et demi.

La maison où je vivais était en Cisjordanie, l'autre, de l'autre côté du Mur à Al Quds.

Quand j'avais 16 ans, j'ai commencé les modalités pour essayer d'obtenir une carte d'identité israélienne pour que je puisse continuer à entrer dans Al Quds et aller dans notre maison de l'autre côté du Mur.

Chaque jour, ma mère allait au ministère de l'intérieur pour essayer d'obtenir ma carte d'identité. Elle a contacté beaucoup d'avocats mais bien qu'elle ait essayé pendant 8 ans, ça n'a donné aucun résultat. À cette époque, j'ai souvent essayé de visiter notre maison du côté Al Quds du Mur et chaque fois j'ai été attrapé par les forces israéliennes et renvoyé en Cisjordanie.
À 24 ans, j'ai eu une bagarre avec un ami, j'ai été arrêté par Israël pendant la bagarre et emprisonné pour 1 an et demi.

Je suis un palestinien normal, essayant de vivre une vie normale. Je ne suis impliqué dans aucun mouvement politique et je ne suis pas un problème pour la sécurité d'Israël. J'essaye seulement de vivre ma vie mais quand j'ai eu fini mon temps en prison pour une bagarre, Israël ne pouvait pas décider où me libérer.

 


 

Mon certificat de naissance dit Al Quds mais je n'ai pas de carte d'identité israélienne. Quand Israël a commencé à enquêter, ils ont découvert qu'à 5 ans, j'avais été avec ma famille en Jordanie pour 2 ans.

C'est à ce moment qu'un juge israélien m'a dit que la Loi déclare:

"Un palestinien qui passe 2 ans hors d'Israël n'a pas le droit de revenir".

J'ai, depuis, vu le juge deux fois dans les deux derniers mois et il m'a dit que je allais être renvoyé en Jordanie.

Mais la Jordanie a refusé de m'accepter. Alors maintenant, on m'a dit que je n'avais qu'à attendre en prison.

Je suis très déprimé, maintenant et je hais ma vie. J'ai peur qu'ils me gardent longtemps en prison. Ça pourrait être pour des années. J'ai peur d'être envoyé en Jordanie. Je n'ai personne en Jordanie. J'étais là-bas quand j'avais 5 ans! Toute ma famille est en Palestine. Je sais que s'ils m'envoient en Jordanie, je ne serai plus autorisé à revenir en Palestine. Je ne serai plus autorisé à revoir ma famille. Et je n'ai rien fait.

Je veux juste être autorisé à vivre une vie simple avec ma famille et les personnes que je connais et aime, sur ma propre terre.

 



06/07/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 121 autres membres