Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Grenoble, février 2009: lettre aux députés MM Destot et Vallini

 

Grenoble le 10 Février 2009

 

à Michel Destot, Député, Maire de Grenoble

à André Vallini, Député, Président du Conseil Général de l'Isère

Messieurs les Députés,

En lisant le Dauphiné libéré du 3 février nous avons appris la visite à Grenoble de Daniel SHEK, l'ambassadeur d'Israël en France. Il a été reçu par le préfet de l'Isère, par le maire de Grenoble et par le président du conseil général. Nous comprenons à travers cet article que les buts de cette visite concernaient le culturel, le commercial et l'économique.

Quelques jours après le cessez-le-feu de l'offensive de l'armée israélienne dans la bande de Gaza qui a conduit à un massacre des populations civiles ces rencontres nous apparaissent d'autant plus choquantes que le compterendu n'en fait aucunement état : plus de 1300 morts, 85% civils, dont 410 enfants, pour une population d'un million et demi d'habitants ; des écoles, des hôpitaux bombardés ; l'usage d'armes interdites comme des bombes au phosphore dans des zones urbaines ...

De grandes organisations internationales, telle Amnesty International, parlent de crimes de guerre selon l'article 8 du Statut de la Cour pénale internationale.

Un acte de guerre de ce type ne peut être approuvé ni même toléré par la communauté internationale. Le gouvernement Français, l'Europe doivent agir pour des sanctions à l'égard d'Israël.

Ces crimes ont été rendus possibles par l'impunité totale accordée à Israël depuis des années et le soutien actif dont il bénéficie au sein de l'Union européenne. Ils ont été encouragés par la décision récente du Conseil des ministres de l'Union européenne de «rehausser», c'est à dire renforcer sa coopération avec Israël. Cette décision a été prise sous l'impulsion de la France contre l'avis du Parlement européen qui s'était prononcé pour son report.

Dans sa déclaration du 8 janvier 2009, le groupe socialiste au parlement Européen :

« Insiste à nouveau sur la fait que tout rehaussement des relations politiques entre l'Union Européenne et Israël doit être strictement conditionné par le respect du droit humanitaire international, par un réel engagement en faveur d'un établissement complet de la paix, par la fin de la crise humanitaire à Gaza et dans les territoires palestiniens occupés, et par le respect d'une mise en place complète de l'accord d'association  intérimaire EC - PLO. Aussi longtemps que la situation demeure aussi critique, le Groupe Socialiste maintiendra sa position négative concernant le vote par le Parlement Européen de l'avis conforme sur une participation accrue d'Israël aux programmes CE. »

Dans un tel contexte, l'accueil de monsieur l'ambassadeur d'Israël Daniel SHEK à Grenoble "où il fut beaucoup question de nouvelles technologies ainsi que du jumelage entre Grenoble et Rehovot" (DL) apparait comme particulièrement inopportun, après le massacre de Gaza qui soulevé tant d'émotion dans l'agglomération Grenobloise (avez vous déjà oublié les manifestations dans les rues de Grenoble ?).

Nous attendons des élus que vous êtes qu'ils fassent passer le respect du droit international avant les intérêts commerciaux et économiques, s'agissant d'un pays qui ne respecte aucune des décisions internationales concernant la Palestine et qui vient de tenter d'écraser une population civile enfermée dans un blocus inhumain.

Avec nos respectueuses salutations.

Michel Boussey, président



14/02/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres