Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Grenoble (Place Notre Dame), 22 novembre 2008 (14:00 - 16:00): action contre le mur

Compte-rendu d'action

 

Contre le mur, un mur de protestations et de discussions

 

 

Samedi 22 Novembre 2008, à l'occasion de la Semaine de la Solidarité Internationale, l'AFPS Isère et Grenoble avait monté un Mur de Protestations et de Discussions, sur la Place Notre Dame de Grenoble.

 

 

Un mur symbolique,  pour  que tombe le Mur construit par l' Etat d'Israël, ce grand Mur bien réel hélas, qui enferme  les Palestiniens de tous âges et de toutes conditions, ce Mur qui  aggrave encore plus  la situation d'Apartheid, de ségrégation et de vexations que subit le peuple palestinien.

C'était bien sûr aussi un mur symbolique pour que tombe enfin cet autre Mur, le blocus organisé Israël, ce blocus quasi-absolu de la Bande de Gaza , qui rend extrêmement difficile la vie des habitants enfermés sur cet étroit bout de territoire. 

 

 

C'était  aussi un Mur de Potestations et de Discussions, pour que tombent tous les murs, les murs de béton comme les murs de préjugés et de propagande, qui enferment tous les peuples et les groupes sociaux, qui les empêchent de vivre librement et qui empêchent les rencontres et les discussions.

 

Il faisait frisquet, en ce samedi de fin Novembre, peu de monde circulait sur la place Notre Dame.

Mais quand même, notre mur symbolique a attiré l'oeil, a  suscité la curiosité.

Et des conversations, avec des jeunes, des un peu moins jeunes aussi, se sont engagées.

Les passants se sont arrêtés auour de notre stand garnis de brochures AFPS, de tracts, de pétitions pour la levée du blocus de Gaza, pour la libération du jeune franco-palestinien Salah Hamouri (condamné à 7 ans de prison par un tribunal militaire israélien) . Plusieurs personnes on fait des dons financiers pour soutenir l'AFPS et le peuple palestinien.

Beaucoup de succès aussi pour nos badges AFPS, et surtout celui où  est écrit :

Pas de peuples entre les murs !

Laurent G.

 

 

Cette photo, c'est une  avant-première d'un article à venir :

Amjad, de Human Supporters Association  (Naplouse) a réussi à traverser le Mur :  il était à Echirolles pour présenter une expo réalisée par les habitants, pour des rencontres et discussions enrichissantes. C'était les 24 et 25 novembre.

 

 




 

 

Appel à manifester

 

 

>>  pour télécharger le tract, en format Word  <<


 

UNE TERRE, DEUX PEUPLES, UN MUR EN PALESTINE

 

Pourquoi un peuple s'enferme-t-il ou essaie d'enfermer l'Autre? Par peur et donc envie de se protéger. Par racisme, afin d'éviter une proximité indigne de soi. Pour conquérir ou annexer un espace convoité…

Que ce soit entre les deux Corées, à Chypre, en Irlande du Nord, au Sahara occidental, autour des enclaves espagnoles au Maroc, au Cachemire, entre les Etats-Unis et le Mexique ou en Palestine, partout, les murs signifient d'abord une défaite de la politique, un acte de faiblesse morale.

 

Qui dit mur, dit frustrations et provocations. Qui dit mur, dit entretien d'un statu quo, gel temporaire d'une situation périlleuse, création de nouveaux problèmes sur le long terme, renvoi « au lendemain » d'une négociation que l'on sait portant inéluctable… 

 

Les peuples qui souffrent de l'existence de ces murs sont au cœur de cette Semaine de la Solidarité Internationale. Alors que sous l'effet de la mondialisation la Terre tend à devenir le « village global » annoncé depuis des lustres, ces peuples sont au contraire niés dans leur aspiration à la liberté et subissent frustration, insécurité et sous-développement.

 

Ceci est particulièrement vrai pour le peuple palestinienenfermé en Cisjordanie ou carrément prisonnier à Gaza.

 

Tout a déjà été dit et écrit sur le mur construit par l'occupant israélien : mur de la honte, mur de l'apartheid, mur d'annexion… La Cour Internationale de Justice de La Haye, qui dépend de l'ONU, l'a nommé « barrière de séparation », l'a jugé illégal et a réclamé sa démolition en 2004. Mais le mur avance encore en territoire palestinien et personne ne fait rien pour l'arrêter. Surtout pas l'Europe et la France complices de fait de la politique de colonisation d'Israël en Palestine.

 

Appelons encore et toujours à l'arrêt de l'occupation et de la colonisation israélienne en Palestine, condition indispensable à la création d'un état palestinien et à l'établissement d'une paix juste et durable au Proche Orient. Alors seulement, il sera possible de rêver qu'un jour, israéliens et palestiniens, ensemble, abattent le mur de béton et de barbelés mais aussi le mur de peur et de haine qui les sépare.

 


S.O.S PALESTINE - Novembre 2008 - APPEL A SOLIDARITE FINANCIERE

Merci d'exprimer concrètement votre solidarité pour venir au secours des populations palestiniennes de Gaza, totalement démunies, en adressant vos dons à :

Association France Palestine Solidarité : 97 Galerie Arlequin 38100 Grenoble CCP 123 76 K Grenoble

Nom…………………………………………………………………..

Prénom ………………………………………………………...…

Adresse…………………………………………………………………………………………………………………

verse un don de: ………………………………………………………………………………...........................

 


 



22/11/2008

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres