Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Reconnaissance de l'Etat de Palestine : qu'en pensent les élus de l'Isère ?


Décembre 2011 :
les représentants palestiniens continuent leurs efforts pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine et son admission à l'ONU, déclarant que  "le gouvernement palestinien persistera jusqu’à ce que  soit reconnu notre droit à établir un Etat palestinien sur les frontières d’avant 1967">> voir ici  

En novembre, l'Islande a été le premier pays d'Europe de l'Ouest à rejoindre les 126 autres pays  qui ont déja reconnu l'Etat palestinien   

Un sondage de l'IFOP ,  paru en septembre 2011, a  montré l’ampleur du soutien des Français à la reconnaissance d’un Etat de Palestine. 

82% estiment que le peuple palestinien a droit à son propre Etat. 69% estiment que la France devrait voter en faveur d’une résolution de l’ONU soutenant la reconnaissance d’un Etat de Palestine au côté d’Israël. 

Nos élus et représentants  politiques  ne peuvent ignorer une opinion si largement majoritaire.

 

L'AFPS a écrit aux élu-e-s de l'Isère , leur demandant leur position et leur intervention. 

Voici des extraits des  réponses que nous avons reçues  ( pour les lire en intégral : cliquer les liens en rouge).

Plus bas, vous trouverez les positions d'autres élus isérois, publiées sur leur blog ( au cas où certaines ne seraient pas mentionnées, merci de nous les signaler : afps38@yahoo.fr)

 

Yannick BOULARD,  Maire de Fontaines :
"........ Devant la politique de colonisation menée par l''État d'lsraël  fort du soutien des États-Unis, toutes les tentatives de négociation ont jusqu'à ce jour échoué.
Aujourd'hui, afin de reconnaître aux Patestiniens le droit de vivre en paix, librement, sur un territoire teur appartenant pleinement, il est plus que
temps de reconnaître un État Patestinien.
Il est temps non seulement pour la France, mais également pour l'Union Européenne et l'Organisation des Nations Unies.
C'est pourquoi je soutiens la demande de l'Autorité Palestinienne d'une reconnaissance complète d'un État Patestinien. C'est, selon moi, un pas indispensable pour faire respecter le droit international dans cette partie du monde et reprendre le chemin vers une paix durable......."

 

Renzo SULLI,  Maire d'Echirolles
"....  je partage sincèrement et profondément cette revendication depuis de nombreuses années.
Tout comme vous, je partage I'idée que la France doit jouer un rôle beaucoup plus significatif dans cette décision à prendre au niveau international, dans les tous prochains jours.
Comme beaucoup d'Echirolloises et d'Echirollois, solidaires du peuple palestinien et mobilisés pour défendre sa cause, j'estime. qu'il est grand temps que I'ONU vote - par la plus grande majorité - la reconnaissance de l'Etat de la Palestine, afin qu'elle bénéficie ainsi de tous ses droits que l'on lui confisque depuis de trop nombreuses années.
Il est inconcevable, qu'au 21ème siècle, certains dirigeants et particulièrement ceux d'IsraëI, aient  de telles pratiques envers leurs peuples voisins partageant pourtant la même terre et la même mer.
Votre combat pour une Paix durable sur ces territoires et pour la reconnaissance de l'État palestinien est aussi le mien. ..."

 
Saint-Martin d'Hères, motion du Conseil municipal, adoptée par 36 voix ( vote pour : 32 Majorité municipale, 2 Ecologie, 2 UMP )
".... On ne compte plus les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU restées inappliquées...  Il est grand temps que chacun prenne ses responsabilités et sorte de la posture unique de réclamer l'ouverture de négociations : combien de fois ont-elles été ouvertes pour aboutir à des résolutions qui n'ont pas été respectées
... Après tant d'années de blocage politique et de tensions, dans un  contexte marqué par le développement de la colonisation et la poursuite d'une occupation militaire brutale, l'admission d'un Etat de Palestine à l'ONU serait un pas majeur pour avancer vers une paix juste et durable ...
Aujourd'hui, la nécessité d'un Etat de Palestine à côté de l'Etat d'Israël fait largement consensus....
L'annonce officielle du veto des Etats-Unis renforce donc l'exigence d'une parole forte de la France...  L'heure est donc venue pour notre pays de prendre toutes ses responsabilités ..."
 
Eybens, motion du Conseil Municipal adoptée à l'unanimité:
"... Depuis plusieurs mois, un mouvement significatif de reconnaissance internationale a fait écho au blocage deu  gouyernement israélien. De même, l'Union Européenne lors du conseil européen du 13 décembre 2010 s'est  déclarée prête à reconnaître I'Etat de Palestine le moment venu.
Le Conseil municipal demande ou Gouvernement franças de soutenir la demande palestinienne et de la défendre auprès de ses partenaires lors de la prochaine session, afin d'aller dans le sens d'une paix réelle dons le respect du droit et de l'égalité entre les peuples. "
 

Marie-Noelle BATTISTEL, Députée-Maire de la Salle en Beaumont (PS) :
"......  Je milite à mon niveau pour la reconnaissance d'un Etat Palestinien souverain et pense, comme vous, que le « moment est enfin venu ».
Il s'agit, avec le respect du droit du peuple israélien à la sécurité, d'une des conditions essentielles pour permettre une paix durable dans cette région du monde sacrifiée depuis plus de 60 ans......
J'interpelle à mon niveau, M. Alain JUPPE, ministre des affaires ...."
 
Geneviève FIORASO, Députée et Adjointe au Maire de Grenoble (PS) :
"... Il s'agit pour les Palestiniens  d'obtenir la reconnaissance de leur droit a l'autodétermination et ia fin de la colonisation toujours plus rapide de leur territoire, lequel est aujourd'hui totalement morcelé..... 
Toutes les tentatives de ramener la paix entre l'Etat d'Israël et le  peuple palestinien ont échoué. Il  est temps, comme l'a déclaré le Bureau National du parti socialiste le 14 juin 2011, de reconnaître un Etat de Palestine, , selon les frontières de 1967, comme le proposait l'Union Européenne le 13 décembre 2010....."
 
Michel ISSINDOU, Député-maire de Gières (PS) : Question écrite déposée à  l"Assemblée Nationale,adressée au Ministre des affaires étrangères :
".... Le 3  décembre 2010, l 'Union européenne s'était déclarée prête à reconnaître l'État de Palestine le moment venu. Si le gouvernement américain a récemment fait savoir qu'il opposerait son véto à toute demande de reconnaissance émanant de l'autorité palestinienne, une majorité d'Etats membres de I'ONU ainsi que son secrétaire général s'y déclarent favorables. Dans ce contexte, la France se retrouve face à une occasion unique de prendre la tête du combat pour cette reconnaissance en envoyant ainsi aux peuples palestinien et arabes, un signal très fort alors que des mouvements démocratiques d'une ampleur inédite changent profondément la donne politique au Moyen-Orient. ...."

François BROTTES, Député-maire de Crolles (PS)
"... Si la réconciliation inter-palestinienne récente doit être l'occasion de manifester le renoncement de la violence et du terrorisme, il faut que le gouvernement israélien fasse un pas en faveur de la reconnaissance mutuelle de deux États, en stoppant notamment la colonisation des territoires palestiniens et en engageant leur décolonisation....
Le groupe SRC (Socialiste, radical et citoyen) à I'Assemblée nationale, dont je suis le premier Vice-président, soutient une paix fondée sur le droit international et la reconnaissance mutuelle de ces deux Etats, et ce, conformément aux résolutions des Nations Unies et à la position constante de l'Union
européenne en faveur de cette voie là.
...  nous avons appelé le gouvernement français à reconnaître officiellement I'Etat palestinien et à faire tous les efforts possibles pour que I'Union Européenne défende cette reconnaissance à I'occasion de la prochaine Assemblée générale des Nations Unies. .....
 ".... Sachez que le groupe SRC à I'Assemblée nationale prépare actuellement une Résolution allant dans ce sens et reprenant les propositions du projet présidentiel socialiste. Ainsi, nous prônons un engagement clair de la France. Notre pays se doit de prendre des initiatives concrètes en faveur de la création d'un Etat palestinien viable, à côté d'un Etat israélien pacifié et en sécurité. Un accord de paix n'est possible qu'avec la levée effective du blocus de Gaza et la fin de la colonisation des territoires palestiniens."

 

Jacques Remiller - Député (UMP) de la 8ème circonscription de l'Isère 

Proposition de résolution pour reconnaître l'Etat de Palestine :

".... Rien ne s’oppose, sur le plan du droit international, à la reconnaissance de l’Etat de Palestine et à son admission à l’ONU. La Palestine a une population de l’ordre de 4 millions d’habitants, un territoire formé par la Cisjordanie occupée et par Gaza, et un gouvernement qui, depuis l’accord Fatah-Hamas, peut être considéré comme s’exerçant sur l’ensemble de son territoire. 

 

Dans ces conditions, tout milite pour que notre pays, assumant la plénitude de ses engagements internationaux, notamment en sa qualité de membre permanent du Conseil de Sécurité – dont 9 membres sur 15, dont les 5 permanents, doivent approuver une demande d’adhésion pour que l’Assemblée Générale puisse ensuite l’adopter à la majorité des deux tiers – franchisse le pas, annonce sa décision de soutenir la demande de l’Autorité palestinienne, voire de la parrainer, ouvrant ainsi une page nouvelle dans la tragique histoire de ce malheureux peuple, victime d’une injustice qui dure depuis plus de 60 ans. .......

La vérité, c’est que l'actuel gouvernement israélien ne veut ni d’un processus de paix qui l’engagerait réellement, ni d’un Etat palestinien. Devant le blocage de toute négociation sérieuse, la Communauté internationale ne peut pas rester inerte. Elle doit tirer les conséquences de cette situation critique, et la première de ces conséquences, c’est l’affirmation, par la communauté des Nations, du droit des Palestiniens à disposer d’une Etat internationalement reconnu dans les frontières de 1967......

Alors que, dans toute la Méditerranée, nombre de peuples arabes ont fait et font, jour après jour, parfois au prix de lourds sacrifices, le choix de la démocratie, la France est regardée, écoutée, attendue. C’est le moment pour notre pays de montrer le chemin en faisant savoir que, pour nous, la paix entre Israël et la Palestine passe désormais par la reconnaissance de l’Etat Palestinien et son entrée à l’ONU. "

Anne DAVID, sénatrice de l'Isère (Front de Gauche)

Intervention de la sénatrice de l’Isère lors d’un rassemblement à Grenoble (le 23 septembre 2011) pour la reconnaissance d’un Etat Palestinien à l’ONU. :

"Toutes et tous ici militons avec ténacité et constance pour la paix. Nous sommes venus témoigner de notre soutien et de notre solidarité au peule palestinien et à la démarche de Mahmoud Abbas, qui demandera à l’ONU le 23 septembre, que la Palestine en obtienne un siège d’Etat membre de plein droit !...."

Elus PCF de Sassenage : La Palestine à l’UNESCO sur la voie de la reconnaissance !
"...pour tous ceux qui se battent élus communistes et républicains en premier lieu mais plus largement associations, militants de tous bords, ce vote est un encouragement à poursuivre pour aller vers une décision favorable de l’ONU le 11 novembre même si nous savons que les Etats -unis feront tout pour s’y opposer. Je pense à cet instant à la soirée que nous avons faite à la fête de l’humanité avec nos amis Palestiniens avec des artistes, je pense au bâteau pour Gaza et la mobilisation de notre département des Bouches-du-Rhône en particulier... il faudra sans doute encore beaucoup de soirées, d’initiatives politiques et d’actions pour que justice soit rendu à ce peuple et pour que la paix puisse enfin s’émanciper sur ce territoire de cultures millénaires. ..."

 

Marie Christine VERGIAT, député européenne (Front de gauche)
J'ai bien sûr voté pour la Résolution du Parlement européen sur la Palestine, parce que même si elle ne va pas aussi loin que nous le souhaiterions, elle fait des pas dans la bonne direction. Par cette résolution, le Parlement européen demande aux États membres de parler d’une seule voix pour soutenir la demande légitime du peuple palestinien à être représenté en tant qu'État aux Nations unies.

 

Marie-Noelle BATTISTEL, François BROTTES, Michel DESTOT, Geneviève FIORASO, Michel ISSINDOU sont signataires de la propositon de résolution  déposée à l'Assemblée Nationale par le groupe Socialiste Radical et Citoyen  de l'Assemblée Nationale :

".....Constatant la paralysie du processus de paix engagé depuis 1991 entre israéliens et palestiniens et l’échec des tentatives de réanimation intensive du dit processus par la communauté internationale.

Constatant les capacités institutionnelles dont s’est dotée l’Autorité palestinienne.

Affirme que l’urgente nécessité d’une relance du dialogue entre parties suppose la reconnaissance d’un État palestinien, membre de l’ONU, sur la base des frontières de 1967 accordant à Israël des garanties de sécurité.

Invite le gouvernement français à prendre au cours de la prochaine session de l’Assemblée générale de l’ONU les décisions permettant la reconnaissance et l’admission d’un État palestinien."

 

 



09/12/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres