Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Palestine à l'ONU: comme "punition", le Congrès bloque l'aide américaine

Mise à jour et complément, 4 octobre :

 

Le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, a reproché hier à des élus du Congrès (américain) d’avoir bloqué une aide économique de 200 millions de dollars aux Palestiniens à un moment qu’il a qualifié de « critique » pour le Proche-Orient.

« L’ Administration (américaine) est opposée au blocage de ces fonds aux Palestiniens. Nous sommes dans une période critique. Ce n’est pas le moment opportun », a expliqué Leon Panetta lors d’une conférence de presse conjointe à Tel-Aviv avec son homologue israélien Ehud Barak.

___________________

 

RTBF   (radio de Belgique) 2 octobre 2011

 

Palestine à l'ONU: comme "punition", le Congrès bloque l'aide américaine

 

Le Congrès américain bloque, depuis le 18 août, 192 millions de dollars (plus de 140 millions d'euros) d'aide à l'autorité palestinienne (AP) pour la punir d'avoir demandé la reconnaissance de l'État palestinien auprès de l'ONU.

L'assemblée des députés américains reproche également au président Mahmoud Abbas ses tentatives (pourtant infructueuses jusqu'ici) de réconciliation entre le Fatah (son parti, au pouvoir en Cisjordanie) et le Hamas (qui gère la bande de Gaza).

"C'est ironique d'être puni pour avoir été devant les Nations unies", a commenté Ghassan Khatib, porte-parole de l'AP. Tout comme d'être sanctionné pour vouloir faire la paix avec un adversaire politique. Ironique mais très dommageable car "ce sont principalement des projets humanitaires et de développement (qui vont être mis à mal)", explique le porte-parole.

L'AP dénonce "une punition collective

Ce dernier estime que cette "décision injustifiée" du Congrès constitue "un nouveau type de punition collective qui va affecter la population sans apporter quoi que ce soit de positif".

Ghassin Khatib a également fait valoir que sans l'occupation israélienne des territoires palestiniens, l'économie palestinienne pourrait pratiquement doubler, dégager un surplus fiscal et dès lors se passer de l'aide internationale.

Des "efforts vitaux pour bâtir un Etat" mis à mal

Selon le journal britannique The Independent, le blocage des fonds menace de mettre en suspens quatre projets financés par l'aide américaine en matière de formation des enseignants, de programmes de développements de grande échelle des infrastructures routières et hydrauliques ainsi qu'un programme visant à améliorer la compétitivité et renforcer le secteur privé palestinien.

Des programmes d'aide alimentaire aux plus pauvres parmi les Palestiniens et de réforme du secteur de la santé sont aussi menacés. The Independent condamne par conséquent ce blocage qui met en péril des "efforts vitaux pour bâtir un Etat".

Bill Clinton: "Le Congrès est le parlement le plus pro-israélien du monde"

D'après le quotidien anglais, la mesure de rétorsion inquiète jusqu'au ministre israélien de la Défense, Ehud Barak. Ce dernier y voit une menace pour la sécurité de son pays. Cela risque en effet de rendre impossible la poursuite des programmes de coopération entre les forces de sécurité israélienne et celles de l'AP, fait-il valoir.

Tout en se distanciant de la décision du Congrès, l'administration Obama est restée pour le moment plutôt réservée sur le sujet. "Notre aide au peuple palestinien est essentielle dans l'engagement américain pour un futur sécurisé et une solution à deux États pour les Palestiniens et les Israéliens", s'est contenté de commenter un officiel américain.

L'ancien président démocrate, Bill Clinton, mari de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, a été, lui beaucoup plus ferme. Il a mis en garde les députés et les a exhortés à laisser la problématique de l'aide palestinienne à l'administration Obama. 
"Tout le monde sait que le Congrès est l'entité parlementaire la plus pro-israélienne dans le monde. Ils n'ont plus à le démontrer", a déclaré l'homme qui avait chapeauté les accords de paix d'Oslo.

Julien Vlassenbroek avec The Independent




03/10/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres