Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

L'autre Coupe du monde, c'est à Gaza !

En Palestine, c'est tout un peuple, toute une société qui résiste, au quotidien, pour que ses droits les plus élémentaires soient reconnus. A Gaza, comme en Cisjordanie, la "résistance populaire et non-violente" s'étend...

Manifestations dans la "zone interdite"  autour du Mur  de Gaza ( zone qui prive les gazaouis de terres agricoles essentielles)  >> voir ici <<   ...  Au Centre de la Paix de l' Université Al Aqsa, débats sur la démocratie, les formes de résistance  , sur les droits des femmes >>   ici  << ...  Expo- Récupération/ Innovation ( créations avec les débris laissés par l'attaque israélienne,   >> ici  <<....    Etc, etc.  

Même le football, en Palestine, c'est un combat pour la liberté et pour la  paix .

 

Samedi 15 mai : d'autres nouvelles de Gaza, de la "Gaza World Cup" , de la finale...  >> ici  <<


L'autre Coupe du monde, c'est à Gaza !

 

Ils sont fans de foot et ils rêveraient d'être en Afrique du Sud pour le coup d'envoi de la Coupe du Monde . Mais ils vivent dans la bande de Gaza et leurs frontières sont fermées. Alors ils ont trouvé une solution : organiser la "Gaza World Cup".

 

Portrait de Lina Al-Sharif

par Lina Al-Sharif, étudiante de Gaza .   Voir son intéressant blog Live from 360 Km2 of chaos  http://livefromgaza.wordpress.com/

 

 

La "Gaza World Cup 2010" se déroule pendant les deux premières semaines de mai. Ses organisateurs précisent, avec une pointe d'humour, que cette date a été choisie pour ne pas faire de concurrence à la Coupe du Monde  qui commencera le 11 juin, en Afrique du Sud. À l'origine de cette première édition de la "Gaza World Cup", on trouve Kitegang, une association d'aide à l'enfance, la Fédération palestinienne de football ainsi que le Pnud, le programme des Nations unies pour le développement.
La compétition se déroule dans les stades de "Yarmouk" et de "Palestine", situés à Gaza. Seize équipes sont en lice, chacune représentant un pays.



"Tu voudrais aller en Afrique du Sud mais les frontières sont fermées ? Et bien la Coupe du monde se délocalise à Gaza."   Photo postée sur le site Gaza World Cup 2010.

 

 

Un joueur embrasse le modèle réduit de la coupe.

 

"Même l'équipe américaine a été très bien accueillie"

Patrick McGrann est l'un des organisateurs de la "Gaza World Cup". Il travaille par ailleurs pour l'organisation Kitegang dans les territoires palestiniens.

Nous avons organisé cette compétition en partenariat avec 16 clubs de football de Gaza, dont 14 sont des clubs professionnels. Il y a des joueurs amateurs gazaouis et des étrangers habitant la bande de Gaza - des humanitaires ou des journalistes. Au final, chaque équipe inclut des joueurs professionnels palestiniens, ce qui permet d'assurer un bon niveau de jeu et de faire venir des spectateurs, mais aussi des amateurs. Bien sûr, c'est compliqué d'équilibrer les équipes. Par exemple, dans l'équipe d'Afrique du Sud, pour le moment, on est sûr d'avoir un joueur sud-africain et un employé de l'ONU. Mais tous les autres joueurs sont des habitants de Gaza...


Postée sur Facebook par Nermeen Al-Bukhari.


L'objectif, c'est que les étrangers et les Gazaouis partagent quelque chose ensemble. Lors du match d'ouverture, il y avait 5 000 personnes. Les gens sont heureux de pouvoir sympathiser et se détendre alors qu'ils vivent, la plupart du temps, dans un environnement extrêmement stressant. Il n'y a rien de politique. Même l'équipe américaine a été très bien accueillie.

Fabrication de la coupe.


À la fin, l'équipe victorieuse gagne la Coupe du monde de Gaza. Pour le trophée, nous nous sommes inspirés de celui de la Coupe du monde de la Fifa organisée en Afrique du Sud. Notre coupe a la même forme, sauf qu'elle est fabriquée avec des bouts de métaux que l'on trouve dans les immeubles en ruine de Gaza. Cette austérité, c'est aussi une façon de montrer que l'on respecte la vie difficile des Gazaouis."

Cérémonie d'inauguration. Postée sur Facebook par Nermeen Al-Bukhari.



Les supporters. Postée sur Facebook par Nermeen Al-Bukhari.

 

 

 

"Nous étions les seules filles du stade"

Lina est étudiante à Gaza. Elle rédige le blog "live from 360km2 of Chaos".

 

 

Je n'ai pas pu assister au match d'ouverture, le 2 mai, mais le lendemain je suis allée avec des amis voir pour la première fois de ma vie un match de football.

Une amie m'a dit que ses frères étaient allés au match d'ouverture. Donc, avec des copines, on s'est dit : "Allons-y aujourd'hui". Les stades de Gaza sont pour les hommes . Il est très rare d'y voir des filles. 

Alors, mon amie et moi, nous avions peur que nos parents ne nous laissent pas y aller. Mais, surprise, mon père m'a donné la permission, en pensant que je m'ennuierai et que je partirai vite.  J'étais contente, même si je ne suis pas fan de foot. Mais ça ne voulait pas dire que je ne voulais pas tester l'ambiance d'un terrain de foot, regarder comment les gens s'enthousiasment pour des hommes qui se passent un ballon.

Le match était fixé à cinq heures. Nous ne voulions pas aller sur le territoire des hommes à trois filles, alors, les frères d'amis sont venus avec nous (alors qu'ils sont beaucoup plus jeunes que nous!).

Les trois filles en foulard ont reçu des regards genre "QU'EST CE QUE VOUS FAITES ICI ?" des gardes du terrain. Ils pensaient que nous étions des journalistes, mais en toute innocence, nous leur avons dit, "Nous somme ici parce que nous voulons regarder le matchs". Toujours surpris, ils nous ont donné des sièges là où étaient les supporters étrangers parce que nous étions vraiment les seules filles, à l'exception de quelques unes qui sont arrivées plus tard.

 
C'était "England Jamay Rafah" contre "Ireland Friendship". Le match était à 17 h. Les agents de sécurité nous ont lancé des regards qui disaient : "Qu'est ce que vous faites ici ?". Ils pensaient que nous étions journalistes, mais nous avons dit innocemment : "On est venu voir le match". Étonnés, ils nous ont attribué des places à côté des supporters étrangers. Nous étions les seules filles du stade, mis à part quelques autres qui sont arrivées après. Les tribunes n'étaient pas pleines comme lors du match d'ouverture.
Je soutenais l'Irlande, alors que mes copines étaient pour l'Angleterre. Le match était plutôt calme, mais ça n'a pas calmé mon enthousiasme. L'une de mes amies, une experte en foot, n'arrêtait pas de comparer ce match avec les grandes rencontres qui se jouent à l'étranger. On lui a dit d'arrêter parce que pour nous, c'est déjà super d'avoir un terrain en pelouse à Gaza ! Mon équipe a gagné. Je me suis bien vantée sur le chemin du retour."

 

C'était une journée spéciale pour nous. Une nouvelle expérience qui nous a permis de presque assister à un vrai match de football. La Coupe du monde de Gaza est un projet dont beaucoup pourraient sous-estimer la valeur. Mais l'idée de cet événement est au cœur du problème de Gaza…le siège. Beaucoup ne pensent pas aux jeunes de Gaza et à leur besoin de faire du sport. Cet événement offre aux gens de Gaza un certain sens de la solidarité, mélangé avec la distraction d'un match de football.

 

Ces images du match ont été prises par Lina Al-Sharif.

Entraînement.

Des enfants tiennent un modèle réduit de la coupe. Photo postée par Patrick.


"Sauvons Gaza. Liberté pour la Palestine"



Les supporters.



Les arbitres.



L'équipe des États-Unis et deux joueurs de l'équipe de Serbie.

 

 

Gaza World Cup : finale France-Jordanie !

(ou le foot pour la liberté et la paix...)

 

France - Jordanie. La finale de "L'AUTRE COUPE DU MONDE , la Gaza World Cup 2010,  aura lieu le samedi 15 mai, au Yarmouk Stadium  de Gaza.

Les favoris =  la liberté, la paix, le plaisir, la créativité,  l'intelligence, la solidarité .

En difficulté = le blocus imposé par les dirigeants d'Israël, la haine, les préjugés, le racisme,  l'intox, le colonialisme.

Site officiel Gaza World Cup

Vidéo France 24 : ça buzze dans la planète

TF1 / LCI : ... L'Olympique de Marseille se mobilise pour les enfants de Gaza...

Facebook, Gaza Word Cup = des centaines de photos

Le projet Gaza World Cup 2010 = tous les détails, traduits en français

 

 

 

L'équipe de France a bon moral..

 

Enfants de Gaza, avec la Coupe réalisée en matériaux de récupération

 

Cérémonie d'ouverture...

 


Les organisateurs veulent aussi encourager l'expression et la créativité...



12/05/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres