Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

Association France Palestine Solidarité - Isère / Grenoble

" Aida, Palestine- un tour à Beer Sheva". Lundi 7 juin, 19 h30. Grenoble

Le collectif "Le fond de la toile" présente,

 
lundi 7 juin, à l'Ampérage, 163 cours Berriat, Grenoble 
entrée à prix libre, petite restauration possible sur place

 


19H 30 . "Vidéocartographies:  Aida, Palestine- un tour à Beer Sheva"

 

de Till Roeskens , Allemagne-Palestine, 2008, 46mn


"J'ai demandé aux habitants du camp Aida à Bethléem d'esquisser des cartes de ce qui les entoure. les dessins en train de se faire ont été enregistré en vidéo, de même que les récits qui animent ces géographies subjectives. A travers six chapitres qui forment autant de courts-métrages potentiellement indépendants, vous découvrirez pas à pas le camp de réfugiés et ses environs, vous suivrez les trajets d'hommes, de femmes et d'enfants et leurs tentatives aventureuses de composer avec l'état de siège sous lequel ils vivent. Un hommage à ce que j'appellerais résistance par contournement, à l'heure où la possibilité même de cette résistance semble disparaitre."


20h 30:  "Carnets d'un arpenteur, les Minguettes, juillet-août 2006"



Pendant les émeutes de 2005, une rencontre a eu lieu entre une personne vivant aux Minguettes à Vénissieux depuis 30 ans et des habitants du centre ville de Lyon. Quelques promenades ensemble dans les quartiers ont fait naitre le désir et l'idée de ce film. 
Réalisé en juillet-août 2006, ce film est une oeuvre collective. Texte, image, montage, ont donné lieu à des échanges incessants entre nous pour restituer la parole et le regard de l'arpenteur, et faire sentir l'inépuisable vitalité de ce qu'on appelle la banlieue qui, depuis plus de trente ans, refuse de se soumettre au consensus et à la normalisation. 

 

 

 

Des mémoires individuelles de "cartographie" à la mémoire collective portée par l'arpenteur dans ses carnets des Minguettes, se dessine une mémoire des espaces et des gens qui les habitent, à travers ces récits du quotidien.


Ces récits nous révèlent à quel point subir ces modifications sur les lieux où l'on vit, et ne pas avoir prise dessus, peut avoir un impact sur une population. Cette violence subie est plus ou moins affirmée selon les contextes, mais révèle des rapports de pouvoir et une même volonté de contrôle d'un groupe sur un autre.

Les récits individuels deviennent alors des outils de résistance, à partir du moment où ils forment une mémoire collective. Celle-ci permet une compréhension du présent subi, préalable nécessaire pour imaginer un futur choisi. 


Présentation  complète sur :  //lefondelatoile.canalblog.com/




Le Fond de la Toile, kesako?


Nous sommes un collectif regroupant des individus, bénévoles, issus de différents horizons mais partageant le même intérêt pour le cinéma documentaire.
Nous nous rencontrons régulièrement afin de faire des propositions de films, d'y réfléchir, de les regarder, et de pouvoir organiser des séances de projection publiques.
Créé en 2008, le collectif propose touter l'année, chaque premier lundi du mois, une séance de cinéma documentaire, suivie de débats, à la salle Ampérage de Grenoble.
Ce collectif est issu au départ d'un projet de plusieurs associations: Attac Cinéma, le Stud, Cap Berriat et Agora peuple et Culture, qui souhaitaient promouvoir le cinéma documentaire sur des sujets de société. Ces associations soutiennent aujourd'hui le collectif.
Le cycle « Mémoires » est le premier cycle que nous organisons autour d'un thème..
Ce collectif est ouvert à toute personne, n 'hésitez pas à nous contacter si vous voulez nous rejoindre, proposer un thème, des films....


Infos =
retrouvez nous sur le net: //lefondelatoile.canalblog.com/

Contacts =
lefondelatoile@gmail.com



03/06/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres